Inauguration de l'école WebForce 3 au Luxembourg : former 90 WEB développeurs en 18 mois

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, a participé à l’inauguration de l’école WebForce3 le jeudi 14 janvier 2016. L’école WebForce3 a été inaugurée en présence d’une délégation française. Avant l’inauguration officielle, le ministre a visité les locaux de l’école et rencontré les étudiants de la première promotion.

L’école WebForce3, qui forme des développeurs-intégrateurs Web immédiatement opérationnels, grâce à une formation intensive de 490 heures en 3 mois et demi, a ouvert sa première école au Luxembourg le lundi 30 novembre, dans les locaux du Technoport d’Esch-sur-Alzette, qui représente un environnement très stimulant pour ces futurs acteurs de la transformation numérique au Grand-Duché.

Cette ouverture s’inscrit dans l’initiative stratégique «Fit4coding» lancée par le gouvernement luxembourgeois et cofinancée par le Fonds social européen; elle s’exprime dans un partenariat conclu entre l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM) et la société NumericALL, qui opère l’école WebForce3 en franchise pour le Luxembourg. 17 demandeurs d’emploi ont commencé la formation Fit4coding qui leur permettra de postuler à un poste de développeur / intégrateur junior.

Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, se félicite de ce partenariat et de l’ouverture de l’école WebForce3 à Esch-sur-Alzette. « L’école WebForce3 réunit tous les facteurs pour être un succès : une pédagogie innovatrice, un partenariat étroit tant avec le public via l’ADEM tant avec le privé avec des firmes phares de l’économie numérique. Ce projet témoigne de la volonté de ce gouvernement d’investir dans les capacités des gens pour les préparer à la transformation numérique. L’investissement social devient ainsi un pilier de la stratégie ‘Digital Lëtzebuerg’. »

Yves Lepage, co-fondateur et gérant de NumericALL : « NumericALL a l’ambition de contribuer au développement des compétences nécessaires à l’économie luxembourgeoise pour réussir sa transformation numérique. »

Isabelle Schlesser, directrice de l’ADEM : « Les TIC sont pourvoyeurs d’emplois et cela va s’accentuer dans les années futures. A l’heure actuelle, nous constatons un écart entre les profils des demandeurs d’emploi inscrits à l’ADEM et la demande dans les technologies de pointe. Par des formations comme « Fit4Coding » nous souhaitons développer les compétences qui répondent au mieux aux besoins des entreprises. »

NumericALL consolide une pédagogie – l’école WebForce3 – qui a prouvé depuis 2 ans son efficacité à développer des compétences opérationnelles, le savoir-faire de l’ADEM pour identifier des candidats passionnés d’informatique et motivés par l’opportunité des métiers du code, et des liens forts avec les entreprises ayant besoin de ces compétences: des sociétés aussi réputées que Vanksen, Kneip et PWC ont déjà engagé des partenariats avec NumericALL, et des discussions sont déjà engagées avec d’autres acteurs majeurs de l’économie pour préparer les compétences dont elles ont besoin.

L’école ‘WebForce 3’ représente un résultat concret qui découle de l’initiative ‘Digital Lëtzebuerg’, une initiative numérique globale et cohérente dont l’objectif est de renforcer et de consolider à terme le positionnement du pays dans le domaine de l’ICT et de hisser le Luxembourg en centre d’excellence "high tech".

Communiqué par: ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire

  • Mis à jour le 14-01-2016