Banque Internationale à Luxembourg

MERSCH_Albert-mdpiAvec l’arrivée fin 2012 de ses deux nouveaux actionnaires, Precision Capital et le Grand-Duché de Luxembourg, la BIL, plus ancienne banque privée du Luxembourg (1856) a développé une nouvelle stratégie concernant son « branding ». « Nous souhaitons nous renouveler tout en gardant, voire en renforçant, des liens très étroits avec le client » insiste Albert Mersch, Directeur-adjoint et Head of HR Business Partners à la BIL. Le but est donc d’ancrer la BIL avec ses fortes ambitions internationales dans le marché local ». Identité locale rime avec politique de recrutement local. « C’est avec une main d’œuvre locale que nous souhaitons gagner la confiance et la crédibilité de nos clients au Luxembourg et dans la Grande Région ».

Stratégie RH

Au Grand-Duché, la BIL compte à ce jour quelques 2000 collaborateurs dont une centaine de personnes au sein de ses filiales nationales. Cet effectif se compose de 64% de résidents dont 44% de Luxembourgeois. La pyramide des âges fait apparaître que 48% des collaborateurs sont âgés de 45 ans et plus, tandis que seulement 8% ont moins de 30 ans.

 « Il découle de ce qui précède qu’aujourd’hui nous axons notre politique de recrutement sur des jeunes résidents, qui sont familiers avec le tissu socio-économique du Luxembourg et qui parlent les langues officielles du pays. En même temps, nous sommes conscients des contraintes structurelles du marché local, nous obligeant ainsi à cibler en parallèle au-delà des frontières, et ce plus particulièrement dans des domaines techniques spécifiques (Risk, Legal, Finance,…).

Le témoignage de confiance de la BIL dans l’emploi des jeunes n’est pas nouveau pour autant. Ainsi, dès 2008, nous avons saisi l’opportunité offerte par la Ministère de l’Emploi aux entreprises du secteur privé, consistant dans le lancement de la mesure CIE (Contrat d’initiation à l’emploi), nous permettant ainsi de rééquilibrer un tant soit peu la pyramide des âges, sans pour autant trop exposer l’entreprise et ses salariés aux risques et incertitudes ayant caractérisé cette période noire. En offrant des perspectives à des jeunes à la recherche d’une première expérience professionnelle, nous avons ainsi réussi à relever le défi de concilier nos besoins de staffing imminents d’une part et nos obligations d’employeur socialement responsable d’autre part, d’autant que près de 90% des contrats CIE ont pu se transformer en CDI au terme de 2 ans. Ce qui illustre que dans l’absolu notre politique de recrutement mise sur un recrutement du personnel pour le long terme, plutôt que de recourir à des mesures temporaires.

Plus récemment le BIL Jobdating du 21 juin dernier nous a permis d’accroître notre visibilité et d’être présent dans les médias. Cet événement a connu un grand succès puisque nous avons pu nous réjouir de plus de 500 inscriptions ! Ce genre d’initiative n’est qu’un exemple parmi d’autres de notre nouvelle stratégie de recrutement qui se veut innovante, transparente et humaine, en combinant de manière hautement efficiente les atouts des réseaux sociaux et nouvelles technologies à la qualité des échanges personnels. Ainsi ledit événement a conduit à plus de 20 contrats d’embauche de signés, pour la plupart des jeunes diplômés résidents.

En amont et en parallèle du BIL Jobdating, l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM), a pris l’initiative de nous présenter environ 250 CV’s de demandeurs d’emploi correspondant à des critères de recherche que nous leur avions exposés préalablement. Ce sont, pour la plupart, des personnes avec des profils expérimentés qui se sont inscrites à l’ADEM dans le contexte de la crise économique et financière. Et en effet la collaboration proactive avec l’ADEM en matière de recrutement s’annonce très prometteuse, car en très peu de temps, elle a apporté des résultats très concluants. Ainsi nous avons retenu 40 personnes qui ont été convoquées à un atelier de recrutement organisé par et dans les locaux de l’ADEM. Lors de cet atelier, la BIL s’est d’abord présentée et ensuite nous avons procédé à des entretiens individuels avec les demandeurs d’emploi présents ce jour-là. L’organisation d’un atelier de recrutement nous facilite la tâche de préselection. Deux mois après l’atelier, deux desdites personnes ont été recrutées pour notre département Retail, les procédures de recrutement étant en cours pour quatre autres. En parallèle, trois recrutements pour lesquels nous avons sollicité l’aide de l’ADEM sont en cours de finalisation dans le domaine des Securities. Pour y avoir rencontré des candidats motivés, pouvant en régle générale faire valoir un niveau de formation très valable, et issus directement du marché local nous souhaitons, à l’avenir, de plus en plus participer à des initiatives telles que les ateliers de recrutement, et documenter ainsi notre volonté ferme d’assumer notre responsabilité sociétale dans la mesure du possible. »

Nous avons apprécié la proactivité, la réactivité et la qualité des services de l’ADEM et nous sommes certains qu’un partenariat avec l’ADEM est un partenariat « gagnant-gagnant ».

 

Reportage réalisé suite à une interview avec Albert Mersch, Directeur-adjoint et Head of HR Business Partners à la BIL



  • Mis à jour le 11-12-2015