Conseils pratiques / FAQ

Tu es inscrit à l'ADEM et tu as trouvé un emploi toi-même, quoi faire?

  • En cas de CDI (contrat à durée indéterminée)
    • CDI de plus ou égal à 25 heures/semaine, ton dossier est clôturé ;
    • CDI de moins de 25 heures/semaine, consulte ton conseiller référent.
  • En cas de CDD (contrat à durée déterminée)
    • CDD de plus ou égal à 25 heures/semaine et de plus de 123 jours, ton dossier est clôturé ;
    • CDD de plus ou égal à 25 heures/semaine et de moins de 123 jours, consulte ton conseiller professionnel ;
    • CDD de moins de 25 heures/semaine, consulte ton conseiller professionnel.

Pendant la durée du CDD, tu es dispensé de tes obligations envers l`ADEM.

Après la fin du CDD, tu disposes d'un délai de 7 jours calendaires pour te présenter auprès ton conseiller professionnel!

Tu veux commencer un travail intérimaire?

Transmets immédiatement une copie du contrat de travail intérimaire à ton conseiller professionnel.

Pendant la durée de ton travail intérimaire, tu es dispensé de tes obligations envers l'ADEM.

Après la fin du contrat, tu disposes d'un délai de 7 jours calendaires pour te présenter auprès de ton conseiller professionnel!

Tu es malade?

Transmets immédiatement un certificat médical à ton conseiller professionnel.

Après la fin du certificat médical, tu disposes d'un délai de 7 jours calendaires pour te présenter auprès ton conseiller professionnel!

Tu es en mesure active en faveur de l’emploi?

Pendant la durée de la mesure tu es dispensé des suivis auprès de ton conseiller ADEM.


Tu dois cependant réagir à toute invitation et convocation de l’ADEM. En cas de questions, tu dois contacter ton conseiller.


Après la fin de la mesure, tu disposes d'un délai de 7 jours calendaires pour te présenter auprès ton conseiller professionnel.

Tu as besoin de congé?

Tu peux être dispensé pour max. 25 jours ouvrables/an (=5 semaines), toute demande de congé dépassant cette durée maximale est refusée.

Pour faire une demande de congé :

  • le dernier jour ouvrable avant de partir tu dois te présenter personnellement auprès de ton conseiller professionnel, et faire la demande de congé (en mentionnant la date exacte de retour !).
  • Le premier jour ouvrable après ton retour, il faut que tu te présentes de nouveau personnellement auprès de ton conseiller professionnel.

Tu veux faire un stage ?

L’ADEM ne peut pas te proposer de stages (rémunéré ou non).

Au cas où tu as fait des démarches toi-même pour effectuer un stage, tu dois dans tous les cas réagir aux invitations et convocations que l’ADEM t’envoie.

Quelles sont les excuses valables pour justifier une absence ?

Les seules excuses valables pour justifier une absence aux invitations et convocations, aux actions d’orientation, y compris l’établissement d’un bilan de compétences, de formation et de placement de l’ADEM sont les suivantes :

  • certificat médical ;
  • entretien d’embauche (avec pièce justificative à l’appui).

Quelles sont les conséquences d’une absence non-justifiée?

  • Pour les demandeurs d’emploi bénéficiant des indemnités de chômage complet :
    • Les bénéficiaires de l’indemnité de chômage complet sont tenus de se présenter aux services de l’Agence pour le développement aux jours et heures qui leur sont indiqués. Le chômeur indemnisé qui, sans excuse valable, ne se conforme pas à cette prescription, perd le droit à l’indemnité de chômage complet pour sept jours de calendrier, en cas de récidive pour trente jours de calendrier. La non-présentation à trois rendez-vous consécutifs entraîne l’arrêt définitif des indemnités de chômage complet à partir du premier jour de non-présentation pour toute la période encore due.
  • Pour les demandeurs non-indemnisés :
    • Les demandeurs d’emploi non indemnisés qui, sans excuse valable, ne répondent pas aux invitations et convocations, aux actions d’orientation, y compris l’établissement d’un bilan de compétences, de formation et de placement de l’ADEM voient la gestion de leur dossier suspendue pour une durée de deux mois. En cas de récidive, la durée de la suspension est portée à vingt-six semaines.

Quelles sont les conséquences d’un refus d’un emploi approprié ou d’une mesure active en faveur de l’emploi proposée par les services de l’ADEM?

  • Pour les demandeurs d’emploi bénéficiant des indemnités de chômage complet :
    • Le refus par le chômeur indemnisé d’un emploi approprié ou d’une mesure active en faveur de l’emploi proposée par les services de l’Agence pour le développement, avant de pouvoir faire l’objet d’un refus ou d’un retrait des indemnités de chômage complet tel que prévu par l’article L. 527-1, paragraphe (1), donne lieu à un débat contradictoire entre le conseiller professionnel et le demandeur d’emploi.
    • Le demandeur d’emploi, admis au bénéfice ou sollicitant le bénéfice de l’indemnité de chômage complet, ne peut refuser, sans motif valable, un contrat de réinsertion-emploi (CRE) ou l’établissement d’un bilan de compétences proposés par l’Agence pour le développement de l’emploi. Lorsque le demandeur d’emploi refuse, sans motif valable, un contrat de réinsertion-emploi (CRE) qui lui est proposé ou lorsqu’il refuse l’établissement d’un bilan de compétences, il est exclu du bénéfice de l’indemnité de chômage complet.
    • Le jeune demandeur d’emploi qui refuse sans motif valable un contrat d’appui-emploi (CAE), qui lui est proposé par l’Agence pour le développement de l’emploi, est exclu du bénéfice de l’indemnité de chômage complet.
    • Le jeune demandeur d’emploi qui refuse sans motif valable un contrat d’initiation à l’emploi (CIE), qui lui est proposé par l’Agence pour le développement de l’emploi, est exclu du bénéfice de l’indemnité de chômage complet.
  • Pour les demandeurs non indemnisés :
    • Le refus par les demandeurs non indemnisés d’un emploi approprié ou d’une mesure active en faveur de l’emploi proposée par les services de l’Agence pour le développementde l'emploi, avant de pouvoir faire l’objet d’une suspension de leur dossier pour une durée de deux mois donne lieu à un débat contradictoire entre le conseiller professionnel et le demandeur d’emploi.

  • Mis à jour le 15-02-2016