Ressortissants de pays tiers

Les ressortissants de pays tiers ont besoin d’une autorisation de séjour, puis d’un titre de séjour pour pouvoir travailler au Grand-Duché de Luxembourg.

Le ressortissant d’un pays tiers voulant séjourner plus de trois mois devra suivre cette procédure :

  • 1re étape : avant l’entrée sur le territoire
    • demander une autorisation de séjour temporaire auprès de la Direction de l’immigration du ministère des Affaires étrangères et européennes ;
    • être en possession d’un passeport valide ;
    • si nécessaire, après obtention de l’autorisation de séjour temporaire, demander un visa de type D.
  • 2e étape : après l’entrée sur le territoire
    • effectuer une déclaration d’arrivée auprès de sa nouvelle commune de résidence au Luxembourg ;
    • se soumettre à un contrôle médical ;
    • puis demander un titre de séjour pour salarié ressortissant de pays tiers.

L’autorisation de séjour en vue d’une activité salariée sera accordée sous certaines conditions :

  • qu’aucun préjudice ne soit porté au privilège d’embauche dont bénéficient certains travailleurs ;
  • que l’activité envisagée serve les intérêts économiques du pays ;
  • que le salarié ait les compétences techniques requises ;
  • que le contrat de travail soit conclu pour un poste déclaré vacant auprès de l’ADEM pour lequel aucun candidat n’a été trouvé sur le territoire national dans un délai de 3 semaines.

Par dérogation, le ministre peut accorder une autorisation de séjour à un ressortissant qualifié d’un pays tiers qui se propose de travailler dans un secteur ou une profession caractérisés par des difficultés de recrutement.

Lorsque l’emploi nécessite un haut degré de compétence, le ressortissant d’un pays tiers diplômé de l’enseignement supérieur ou possédant au moins cinq ans d’une spécialisation professionnelle peut se voir attribuer une autorisation de séjour pour « travailleur hautement qualifié » sous certaines conditions.

  • Mis à jour le 29-11-2016