Sonia Dalia-Hamra

DALIA_Sonia-mdpi

Parcours

Sonia a travaillé pendant plus de 7 ans dans le domaine des fonds d’investissement sur la place luxembourgeoise. Malheureusement, elle a subi la réduction d’effectif de son entreprise et s’est retrouvée sans emploi. Un coup dur pour cette femme qui n’a pas arrêté de travailler depuis ses 21 ans. Elle s’est donc inscrite à l’ADEM et s’est concentrée dans sa recherche d’emploi sur le secteur de la finance cela correspondait à son expérience professionnelle. « J’ai obtenu quelques entretiens d’embauche grâce à l’ADEM et grâce à mes efforts propres, mais sans succès. La tendance à la démotivation augmente dans ses cas-là, mais ma conseillère professionnelle m’a remis le pied à l’étrier : toujours à mon écoute, elle discutait de mes envies, de mes compétences avec moi et au final, elle a provoqué un déclic dans ma tête. En effet, depuis toujours je m’intéresse à l’aéronautique ; je voulais même un temps être pilote. C’est en discutant de mon CV qu'elle m’a donné l’envie de me reconcentrer sur ce secteur et de lancer mes recherches. » Sonia s’est ensuite inscrite au Moovijob où elle a appris l’existence de la formation « IATA Air Cargo » dispensée par une école agréée dans le Luxair Cargo Center.

« J’en ai directement informé ma conseillère qui a fait les recherches nécessaires et m’a redirigée vers un autre conseiller employeur dédié au secteur de l’industrie à l’ADEM. Grâce à lui, j’ai décroché d’autres entretiens qui m’ont finalement ouvert les portes de la formation. Sans l’ADEM, je n’aurais pas pu la financer. »

La formation

Sonia a effectué la formation théorique au Cargo Center. Tous les jours, de 8 à 17 heures, les 12 candidats se retrouvaient pour des cours tels que « Air Cargo Introduction » ou « Marketing » et « Supply Chain ». Pour elle, « cette dynamique de groupe est primordiale. Se retrouver tous les jours et être encadrés comme des vrais professionnels nous redonnent du courage car nous retrouvons enfin la vie active. Issus tous de milieux différents et étant de 11 nationalités différentes, cela a favorisé l’entraide. Ce genre de formation où les personnes sont immergées dans le cadre professionnel nous a permis d’être de nouveau prêts à travailler. » Pour chaque cours, des examens obligatoires ont été organisés et il était demandé aux candidats d’obtenir au moins 70% pour être admis au stage. Ce que Sonia a parfaitement réussi.

Le stage

La recherche d’un stage de trois mois s’est avérée assez complexe pour tous les candidats. Sonia, qui s’est découvert une vocation d’instructeur pendant la formation théorique, a posé sa candidature directement auprès de l’académie « DGM Académie S.A. ». Elle s'est formée dans les bureaux avec une société spécialisée dans les transports de marchandises dangereuses où elle apprend notamment les bases légales, les normes de sécurité, etc. De plus, son formateur lui a appris comment donner des cours aux futurs étudiants.

  • Mis à jour le 04-05-2017